Question 1 – a. Lasserre. Ce restaurant créé par René Lasserre est situé en face du Grand Palais à Paris. Le caneton à l’orange en est une des grandes spécialités. Le club de la Casserole réunit des amis de la gastronomie française. Ils reçoivent un porte-clés « casserole » numéroté.

Le club de la casserole

Question 2 – b. Paul Bocuse, à l’Abbaye de Collonges (près de Lyon). Il s’agit de l’ancienne ferme de ses grands-parents qui appartenait auparavant aux moines de l’Île Barbe. Parmi les éléments de la décoration, un orgue mécanique Limonaire datant de 1900 (Gaudin) qui est capable de reproduire des musiques équivalentes à un ensemble d’une centaine de musiciens.

Abbaye de Collonges

Question 3 – b. Le Relais Bernard Loiseau. Ancienne propriété d’Alexandre Dumaine, le restaurant La Côte d’Or a été rebaptisé Le Relais Bernard Loiseau en l’honneur de son chef décédé en 2003. Bernard Loiseau a été le premier à être coté en Bourse (Bernard Loiseau SA) en 1988. Le chef actuel du restaurant est Patrick Berton.

Patrick Bertron

Question 4 – c. Maxim’s. Situé près de la place de la Concorde, il sert de cadre au troisième acte de La Veuve joyeuse de Franz Lehar (1905). Créé en 1893, le décor a été revu dans le style Art Nouveau en 1900 par Louis Marnez. Il est aujourd’hui la propriété de Pierre Cardin.

Le veuve Joyeuse

Question 5 – c. L’Auberge de l’Ill. Ce restaurant, qui possède trois macarons au Guide
Michelin depuis 1967 (un record de durée partagé avec Paul Bocuse), allie tradition et modernité dans le petit village de Illhaeusern. L’Arnsbourg (Jean-Georges Klein) et Le Buerehiesel (Eric Westermann) sont également des grandes tables d’Alsace qui ont obtenu jusqu’à 3 macarons au Guide Michelin.

Eric Westermann

Question 6 – b. La Tour d’Argent. Auberge dès le XVIe siècle, un des propriétaires, Frédéric Delair, y crée sous le IIIe empire, le « Canard au sang » numéroté. Racheté en 1910 par André Terrail, ce lieux prestigieux reçoit toutes les personnalités du monde politique et artistique. Le 40 000e canard a été servi à Alphonse XIII en 1918. Le restaurant a par la suite été dirigé par le fils de Claude Terrail, puis aujourd’hui par son petit-fils, André.

canard Tour d'Argent

Question 7 – a. Les Maisons de Bricourt. Olivier Roellinger, après un grave accident survenu en 1976, abandonne ses études de chimie et se tourne vers la cuisine. Il crée en 1982 une table d’hôtes, puis un restaurant, qui obtient 3 macarons au Guide Michelin en 2006.

Olivier Roellinger

Question 8 – a. Drouant. Le membres de l’Académie Goncourt se réunissent traditionnellement au premier étage de ce restaurant pour y déjeuner chaque premier mardi du mois. Le prix est proclamé début novembre. À la première réunion des Goncourt, le 7 avril 1900, le prix du menu était de 20 francs. Un contrat lie le restaurant à cette réunion, en garantissant la stabilité des prix ; ainsi, les académiciens paient aujourd’hui 10 centimes d’euro le repas (ce qui correspond à 20 francs de l’époque) ! De la même façon, le lauréat reçoit un chèque de 10 euros.

Chèque Prix Goncourt 2013